Roundtable · Lutte contre la radicalisation en Europe

“Lutte contre la radicalisation en Europe : quelles mesures pour quels effets?”

Roundtable with Fabienne Brion (Université catholique de Louvain) and Marwan Muhammad (Sciences Politiques)

Event date
November 25, 2016
9:00 a.m. to noon

Location
Université de Montréal
3150 Jean-Brillant St.
Carrefour des arts et sciences
Room C-2059

Fabienne Brion, Professor in critical criminology at the Faculty of Law and criminology at Université catholique de Louvain

Title: Le crime comme frontière, la frontière comme performance: Penser la radicalisation comme un dispositif frontalier

Summary
Le crime, dit-on, « fait frontière » : proposition générale et banale. Le terrorisme aussi – c’est là l’un des rares points d’accord entre le ministre belge de la justice et le calife de l’Etat islamique Abû Bakr al-Baghdadî. Mais en l’occurrence, comment fait-il frontière ? Comment la frontière est-elle performée, avec quels effets? La radicalisation peut-elle s’analyser comme un nouveau dispositif frontalier? Si oui, quels sont les biais spatiaux et temporels qui y sont associés ? Et comment le dispositif articule-t-il criminalisation et probabilisation, épistémologie du constat et épistémologie du soupçon? Dans le cadre de cette communication, c’est à partir du cas belge que j’explorerai ces questions.

Marwan Muhammad, Ph.d. student at Sciences politiques and Director of Collectif contre l’Islamophobie in France

Titre: Les pratiques policières dans le champ anti-terroriste à l’épreuve des statistiques

Summary
En partant des pratiques policières implémentées dans le cadre de la lutte anti-terroriste (notamment en France et au Royaume-Uni), on s’interrogera sur l’utilisation des données personnelles et des algorithmes dits de police prédictive. Les méthodes utilisées, ainsi que le type de données captées et sondées, permettent de dresser un profil type des suspects à surveiller, selon la lecture que font les services de police du risque terroriste. À partir d’outils méthodologiques tirés des statistiques et des probabilités, on analysera alors la pertinence dudit profil. On s’interrogera notamment sur la non-stationnarité des pratiques criminelles, pour évaluer la pertinence des modèles prédictifs, en comparant les approches statistiques aux modèles probabilistes.



Comments are closed.