Étudiant.es associé.es


Léandre Benoit

leandre.benoit@umontreal.ca

Léandre Benoit est présentement candidat à la maîtrise en science politique à l’Université de Montréal et titulaire d’un Baccalauréat en Études internationales de l’Université de Montréal. Il s’intéresse notamment à l’intégration européenne et la montée de l’extrême droite en Europe. Son projet de recherche porte plus particulièrement sur la participation des partis d’extrême droite dans la politisation de l’Union européenne.


Tristan Boursier

tristan.boursier[at]umontreal.ca

Tristan Boursier est doctorant en science politique à l’Univeristé de Montréal et à Science Po Paris (cotutelle). Ses recherches portent sur la structuration des politiques de solidarités sociales en milieu de diversité culturelle. Son projet de thèse est centré sur une approche théorique et normative du concept de non-domination dans la constitution de politiques de solidarités multiculturelles justes. Son travail est dirigé par Charles Blattberg et Réjane Sénac. Il a obtenu un Master en Science politique à l’Université de Genève. Une partie de sa formation s’est effectuée à l’Université d’Ottawa (Canada) et à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (Liban).


 Christopher John Chanco

 Christopher John Chanco

christopher.john.jacobi.chanco[at]umontreal.ca

Christopher est étudiant à la maîtrise en études internationales à l’Université de Montréal. Il détient une maîtrise en géographie de l’Université York où il a complété une thèse sur l’histoire du mouvement ouvrier canadien et de l’accueil des réfugiés juifs européens dans l’après-guerre.

Journaliste de formation, Christopher publie souvent sur les questions migratoires dans la presse écrite, entre autres sur les parcours des réfugiés et leurs rapports aux conflits dans leurs pays d’origine. Il s’intéresse dernièrement à l’histoire de l’asile, aux politiques migratoires européennes et, plus globalement, à la place qu’occupent le migrant dans le débat public en Occident.

Originaire des Philippines, ses engagements dans le milieu associatif à Manille lui ont permis de travailler également sur les questions relatives aux droits de l’Homme, à l’aide au développement et au déplacement forcé dans le sud du pays.


Laurent Charbonneau  

laurent.charbonneau[at]umontreal.ca

Laurent Charbonneau est inscrit à la maîtrise en science politique, option mémoire, à l’Université de Montréal. Il a auparavant obtenu un baccalauréat spécialisé de l’Université d’Ottawa en science politique avec mineure en science économique.

Laurent s’intéresse aux questions de sécurité et de coopération en matière de défense dans le contexte européen. Il est récipiendaire de la Bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier du CRSH (Conseil de recherche en sciences humaines).


Romain Crouton

romain.crouton[at]umontreal.ca

Romain Crouton est présentement étudiant à la Maîtrise en Science Politique à l’Université de Montréal, option mémoire. Diplômé d’une Licence de Science Politique, option Affaires Publiques et Diplomatie, de l’Institut Catholique de Vendée, il s’intéresse particulièrement aux questions linguistiques au sein des relations internationales. Cet axe l’a ainsi amené à la rédaction d’un mémoire sur les relations historico-politiques vendéo-québecoises et à la rédaction d’un projet de recherche sur la relation entre identités et langues en Bulgarie.

Ses nombreux séjours dans les Balkans, le conduisent aujourd’hui à s’interroger sur la question centrale de la francophonie et de la Francophonie dans cette région. Son mémoire porte ainsi sur le rôle prépondérant et l’influence de la francophonie et de l’OIF en Europe Orientale, mémoire co-dirigé par Magdalena Dembinska et Frédéric Mérand.


Maxime Duchâteau

Maxime Duchateau

maxime.duchateau[at]umontreal.ca

Maxime Duchâteau est doctorant en science politique à l’Université de Montréal, et se spécialise dans le champ des relations internationales. Il a obtenu un double Baccalauréat en études arabes et russes à l’Université de Genève (2015), ainsi qu’un Baccalauréat en économie et politique à l’Université de Montréal (2018). En juin 2020, il a obtenu un Master en relations internationales, option études russes, de l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO, Paris – France). Grâce à ce parcours, Maxime parle couramment le russe, et a une connaissance approfondie de la langue arabe. Ses principaux intérêts de recherche portent sur les processus de communication et de représentations de Soi et de l’Autre dans la politique étrangère des Etats, à travers les pratiques diplomatiques, ainsi que par le biais d’outils plus intangibles tels que le “soft-power”. Plus spécifiquement, le projet de thèse de Maxime vise à mieux comprendre les processus discursifs qui sous-tendent la construction de la politique étrangère française envers la Russie depuis 1991, à partir des théories critiques des relations internationales.


Juliette Dupont

juliette.dupont[at]umontreal.ca

Juliette Dupont est doctorante en science politique à l’Université de Montréal depuis septembre 2016. Diplômée d’un master en affaires internationales et européennes de Sciences Po Lille, elle a travaillé un an à la Commission des Finances du Sénat.
Sa thèse, dirigée par Frédéric Mérand en co-direction avec Sabine Saurugger (Sciences Po Grenoble), s’intitule provisoirement “Le visa Schengen, verrou ou vitrine ?”. Elle compare les différences de mise en oeuvre de la politique de visa Schengen par les acteurs européens en Chine et en Algérie, où il existe des écarts de taux de refus considérables. Impliquant plusieurs terrains à l’étranger, notamment à Alger, Beijing ou encore Bruxelles, la recherche de Juliette bénéficie d’un financement du FRQSC. Depuis 2017, elle est également coordinatrice du réseau de recherche Erasmus+ RESTEP (Réseau Transatlantique sur l’Europe Transatlantique).

Publications les plus récentes.

Dupont Juliette (accepté pour publication), “Entre sécurité et rentabilité : évolutions du cadrage de la politique de visa Schengen de 1995 à 2015”, Politique Européenne, à paraitre.


Vivien Geoffray

Vivien Geoffray

vivien.geoffray@umontreal.ca

Vivien Geoffray est actuellement en dernière année au baccalauréat en Étude Internationale à L’Université de Montréal. Ses principaux sujets de recherches portent sur la place de l’Union Européenne sur la scène diplomatique internationale. D’autre part, il se penche sur les enjeux géopolitiques en Asie de l’est et notamment sur la gestion des conflits qui touchent la région. Son échange universitaire en Corée du Sud lui a notamment permis d’accroître ses connaissances de la région ainsi que sa pratique linguistique en coréen (Lv3) et en japonais (Lv2). De plus, il est impliqué au Comité des affaires internationales de l’Udem en tant que Vice-président Événementiel et Rédacteur, dont l’article sur le poids de la diplomatie française sur la scène internationale a été récompensé par une bourse du CÉRIUM.


Nolwen Guegan

nolwen Guegan

nolwen.guegan[at]umontreal.ca

Nolwen Guégan est présentement étudiante en master d’Études internationales, option Union Européenne à l’Université de Montréal et en corrélation avec l’Université Catholique de Louvain. Elle est titulaire d’un baccalauréat bi-disciplinaire en Communication et Politique, également de l’université de Montréal. Le champ d’intérêt qui l’anime présentement se trouve être celui des politiques environnementales.


Calvin Khalesi

Calvin Khalesi

calvin.khalesi[at]umontreal.ca

Calvin Khalesi est doctorant en science politique à l’Université de Montréal. Il s’intéresse à la politique de l’Europe, dont surtout au statut de la démocratie en Europe Centrale et Orientale.

Il est titulaire d’un master en politique mondiale de l’Université McMaster et d’une licence en science politique à l’Université de Floride du Sud. Il a passé une session d’échange à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

En outre, Calvin est cofondateur et écrivain chez The Critical View, un site web où il écrit et publie des articles d’opinion sur les affaires internationales.


Michel Khneifes

michel.khneifes[at]umontreal.ca

Michel Khneifes est étudiant à la maîtrise transatlantique en études européennes et internationales, un partenariat entre l’Université de Montréal et l’Université catholique de Louvain à Bruxelles. Il a aussi obtenu son baccalauréat en études internationales, avec une spécialisation en paix et sécurité, à l’Université de Montréal. Il s’intéresse aux enjeux internes et externes qui déstabilisent l’Union européenne, notamment les questions migratoires, les relations avec la Russie et l’intégration des États membres.


Jeanne Milot-Poulin

jeanne.milot-poulin@umontreal.ca

Jeanne Milot-Poulin est présentement étudiante à la maîtrise en science politique à l’Université de Montréal. Elle a auparavant complété un baccalauréat en science politique ainsi qu’un microprogramme en langue russe à l’Université Laval. Elle s’intéresse aux minorités russophones en Europe de l’Est, et plus largement aux relations entre l’Europe et la Russie.


Johannes Müller Gómez

johannes.muller.gomez[at]umontreal.ca

Johannes Müller Gómez est doctorant à la Ludwig-Maximilians-Universität de Munich et à l’Université de Montréal (co-tutelle). Dans ses recherches, il s’intéresse au fonctionnement des systèmes multi-niveaux et au fédéralisme comparé, à la politique européenne et canadienne, aux institutions européennes, aux questions de démocratie et de légitimité et à l’action climatique. Johannes a étudié la science politique, les études latino-américaines et l’économie de l’énergie aux universités de Cologne, Montréal, Guadalajara et Liège ainsi qu’à l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou.


Sabrina Paillé

spaille[at]yorku.ca

Sabrina Paillé est doctorante en sociologie à l’Université York à Toronto, ou elle est également inscrite au diplôme complémentaire en études allemandes et européennes. En 2018, elle était étudiante invitée au Département de sociologie et d’anthropologie sociale de la Central European University à Budapest. Ses recherches portent sur le nationalisme, les mouvements sociaux de droite et les réactions anti-immigration en Europe. Elle est membre du conseil d’administration du Réseau des jeunes chercheurs de l’Association d’Études sur la Communauté Européenne – Canada. Sabrina a été récipidendaire de la Bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier (2015-2018) et de la Ontario Graduate Scholarship (2018-2019).


Julien Robin

julien.robin.1[at]umontreal.ca

Julien Robin est doctorant en science politique à l’Université de Montréal. Diplômé d’un Master de Droit et Gestion publique à l’Ecole nationale d’administration et à l’Université Paris-Dauphine, il a notamment travaillé à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques et à l’Inspection générale des affaires sociales.
Intéressé aux études parlementaires en France, en Europe et au Canada, Julien a effectué un premier mémoire sur l’interprétation du Règlement de l’Assemblée nationale (France) et sa thèse portera sur la nature, l’effectivité et l’interprétation des règles parlementaire au Canada.


Imène Torkhani

imene.torkhani[at]umontreal.ca

Imène Torkhani est une candidate au doctorat de science politique à l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur l’impact des organisations internationales sur les politiques d’éducation. Son projet de thèse porte sur le rôle des institutions internationales, notamment de l’Union Européenne et de l’OCDE dans l’amélioration des politiques d’éducation en Europe, sous la direction de Jean-Philippe Thérien et Frédéric Mérand. Elle a obtenu son bachelor et son Master en Etudes Anglophones à l’Université Paris-Denis Diderot. Elle a réalisé ses deux années de Master aux Etats-Unis, à Sarah Lawrence College (NY) et à l’Université de Buffalo (NY), en programme d’échange avec l’Université Paris-Diderot.


Yaxin Zhou

yaxin.zhou[at]umontreal.ca

Yaxin Zhou est étudiante à la maitrise en études internationales, option études européennes, à l’Université de Montréal, elle est également diplômée d’une maitrise en droit à l’Université des Langues étrangères de Beijing. Elle a rédigé un mémoire portant sur le rôle de la France dans le rapprochement entre la Russie et l’Union européenne. Elle s’intéresse aux questions de la sécurité de l’UE mais aussi aux relations entre l’UE, les États-Unis et la Chine.